La première revue de modélisme naval
    Contact      Panier      Accueil  

NEWS et BRÉVES
REPORTAGE
MAQUETTE PLASTIQUE
ESSAIS
CHRONIQUE
PLAN GRATUIT
THERMIQUE
MARINE ANCIENNE
TRUCS et ASTUCES
ARTICLES PARUS en 2002
ECHOS
PETITES ANNONCES
ABONNEMENT MRB
LIBRAIRIE MRB
LIBRAIRIE CATALOGUES
LIBRAIRIE MARINES ÉDITIONS
LIBRAIRIE DIVERS ÉDITEURS
LIBRAIRIE ÉDITIONS Chasse Marée
LIBRAIRIE ÉDITEURS ETAI
LIBRAIRIE ÉDITEURS OUEST FRANCE
ANCIENS NUMEROS
INDEX M R B
NOS LIENS INTERTNET
NOS BONNES ADRESSES
RUBRIQUES CI-DESSOUS sont d'anciennes rubriques non utilisées pour ce mois.
ÉLECTRONIQUE
TECHNIQUE
VAPEUR
INSHORE
MAQUETTES NAVIGNANTES
NOS LECTEURS CONSTRUISENT
RÉGLEMENT
VOILIERS
BIBLIOTHÉQUE
PLAN du MOIS n° 472
MARINE MARCHANDE n° 472
DÉCOUVERTE n° 472
LETTRE OUVERTE n° 472
TOUR de MAIN n° 472
CONSTRUCTION n° 472
*
*


© Tous droits réservés 2003 Avertissement


Administrateur, Réalisateur, Webmaster   Webmaster
Rubrique : MARINE MARCHANDE
 
L´évolution du navire
de 1970 à 2000

Page N° 30
Raynald Montembault

   Depuis qu'il a rejoint l'équipage du MRB, Raynald Montembault, commandant du remorqueur de haute-mer Le Mérou, basé à Toulon, et par ailleurs modéliste chevronné, nous gratifie d'articles sur la marine de commerce. En voici un nouveau, bref mais sacrément intéressant, consacré à l'analyse de l'évolution du cargo depuis les trente dernières années. A méditer avant de choisir votre prochain plan...
   J'ai commencé à naviguer il y a un peu plus de trente ans et en trois décennies, l'évolution du navire a été spectaculaire. Que de changements ! Mes premiers embarquements étaient sur des cargos construits au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et il y a bien une chose que je regrette, c'est de n'avoir pas collecté les plans à l'époque. Il faut dire que la photocopieuse n'existait pas. Mais monter un dossier du navire avec de nombreuses photographies, aurait été une œuvre utile. Avec des calques, la prise de plans était possible, d'autant plus qu'on avait tout loisir pour le faire. Avec le recul, je m'aperçois que j'ai navigué sur des bateaux magnifiques. Maintenant, tout est sacrifié au fret. L'esthétique en a beaucoup souffert. Autrefois, on reconnaissait de très loin la silhouette d'un "transat", d'un "mesmar" ou d'un "chargeur"*. La nationalité du navire était également identifiable car les styles étaient différents (c'était comme à l'époque héroïque de l'aviation où on pouvait reconnaître le constructeur rien qu'à la forme de l'empennage de l'avion)...
Retour     Contact | Panier | Accueil